Moovida, ça tourne !

November 27, 2018

 

Le projet Moovida, porté par l’association Ph'art et Balise (Catherine Vestieu, Noémie Deux), permet à 20 jeunes de s’initier aux métiers du cinéma, de scénariste à technicien de plateau en passant par comédien, réalisateur, producteur, etc.

 

 

En quoi consiste le projet Moovida ?

 

C’est une académie de cinéma pour les jeunes, particulièrement ceux de Felix Pyat. On préfère ne pas parler d’école pour ne pas effrayer les jeunes qui ont parfois « lâché » le système scolaire. L’académie évoque un aller-retour, un échange de savoirs, connaissances et pratiques entre les intervenants et les jeunes. Les deux se nourrissent mutuellement. La formation dure un an et comprend des ateliers hebdomadaires d’expression au niveau de l’écriture, au niveau oral et en vidéo. Le projet final de l’année est un long-métrage dont les jeunes devront, tout au long de l’année, écrire le scénario. On leur propose un accompagnement pour tout ce qui est casting et auditions avec des intervenants spécifiques du milieu. Par ailleurs, nous aidons les jeunes à se constituer un book de qualité, à la fois photo et vidéo, pour qu’ils réussissent à se vendre sur le marché du cinéma, un milieu complexe. Enfin, nous les emmenons aussi à des événements culturels.

 

Cette formation porte sur le métier d'acteur, cela inclue-t-il les métiers techniques ? 

 

Oui, nous voulons nous adapter aux envies de chaque jeune. On s'accorde avec eux sur le domaine dans lequel ils sont le plus à l’aise et on adapte autant que possible la formation. En plus des ateliers hebdomadaires, on prévoit des masterclasses les samedis après-midi. Nous voulons le moins de décrochage possible, que les jeunes participent régulièrement et sur l’ensemble du projet de long-métrage, sur les aspects qui les intéressent le plus. 

 

Pourquoi travailler avec Impact Jeunes ? Quel est son engagement ?

 

Nous avons été sélectionnés par la Fondation Face pour le concours « S’engager pour les quartiers ». C’est lors d’un forum à Paris que nous avons rencontrés Impact Jeunes. Les ateliers du projet Moovida sont plus axés sur l’emploi que les LEA… ça nous a permis de trouver cet angle pour collaborer avec Impact Jeunes qui s’engage financièrement. Cela représente une partie non-négligeable dans l’élaboration d’un long-métrage. Nous bénéficions aussi d’un accompagnent sur le terrain : Lucile Ranger, booster territoriale, nous aide dans la coordination et fait le lien entre les jeunes et nous. Elle est présente aussi au niveau du recrutement des jeunes qui souhaitent participer au projet.  

 

Comment se passe le recrutement des intervenants ?

 

Nous avons tout un réseau d’artistes et d’intervenants. Cette année, nous allons collaborer avec une réalisatrice qui nous avait déjà accompagnés sur un court métrage l’année dernière : Prïncia Car. Elle sera la réalisatrice sur le long-métrage et sera présente à tous les ateliers du mardi soir. Pascal Rénéric, qui est actuellement en plein tournage mais sera disponible plus tard dans l’année, pourra faire quelques interventions. Moussa Maaskri pourrait venir faire quelques sessions. L’Agence de Voyage imaginaire, une compagnie de théâtre, nous a proposé sa participation… Et d’autres encore !

 

 

En savoir plus sur Ph'art et Balise

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload