top of page

L’estime de soi : un sujet central dans l’accompagnement

Organisés tous les deux à trois mois au siège de la Fondation à Paris, les Ateliers du 40 sont des journées de partage de pratiques et de rencontres sur des thématiques transversales réunissant des collaborateurs de toute la France. Travailleurs sociaux, éducateurs, chefs de service, professeurs… une soixantaine de personnes a participé à la journée du 6 mars consacrée à l’estime de soi, dont Impact Jeunes Marseille avec Nayida et Ahmed, deux jeunes accompagnés, venu témoigner de leur expérience.

Et quels témoignages éclairants ! Pourtant très bons élèves, ils ont malgré tout vécu des moments où le système, l’école, la famille, a sapé leur estime d’eux-mêmes.


Pour Nayida, « l’estime de soi est comme une ascension, un chemin. Si l'on a confiance en soi, qu'on a de la valeur pour nous-même, il est beaucoup plus de facile d'avancer sereinement. »


Pour Ahmed, « la peur de ne pas savoir faire a été un frein. Il faut s'auto-convaincre qu'on peut faire et savoir bien s’entourer aussi (éduc, accompagnateurs, amis…). »


A cette occasion, ils ont interpellé les participants : « on a besoin de vous, il n'y a pas assez d'accompagnement des jeunes sur l'importance de l'estime de soi. »

L’estime de soi est un besoin fondamental, une condition préalable à notre développement intellectuel et émotionnel. Indispensable pour se construire, grandir et apprendre, l’estime de soi a souvent été mise à mal chez les jeunes que nous accompagnons. Notre rôle est donc central dans sa restauration et son développement.

Comments


bottom of page